Site officiel

actualité

Vittel sur la route de Rio

Publié le : 07/01/2016
Modifié le : 08/01/2016

Dans les têtes depuis plusieurs mois, l’aventure olympique de l’équipe de France de tennis de table prend une nouvelle dimension avec le passage en 2016. Une année olympique que les Tricolores débutent ensemble par un stage de préparation, à un peu plus de 200 jours de l’ouverture des Jeux Olympiques 2016 à Rio de Janeiro.

Un rendez-vous traditionnel

L’équipe de France masculine est réunie à Vittel (88) du 2 au 12 janvier. Tous, hormis Adrien Mattenet retenu par son club et Antoine Hachard par choix, se sont lancés dans un stage de préparation avec un objectif commun en tête : la qualification olympique. « C’est la troisième étape de préparation olympique précise Jean-Claude Decret, responsable du haut niveau, après deux regroupements au cours de l’été puis en novembre dernier. Le stage de Vittel est un rendez-vous traditionnel pour le groupe France. » Au-delà de la préparation olympique, le groupe a été élargi et accueille notamment 4 jeunes qui s’entraînent d’ordinaire sous la direction d’Emmanuel Rachez sur le Pôle France de Nantes. Une présence qui permet aux entraîneurs de l’INSEP de voir évoluer les plus jeunes dans des situations d’entraînement, et de se faire une idée sur l’éventuelle rentrée à l’INSEP de ces jeunes dans le futur.

Objectif Rio 2016

Année olympique oblige, le programme des joueurs est orienté vers l’objectif principal de la saison : la qualification pour Rio de Janeiro. « L’importance de la hiérarchie mondiale nous impose souplesse et adaptation dans la préparation assure Jean-Claude Decret. Le programme de compétitions de Simon Gauzy, qui selon toute vraisemblance devrait être de la partie au Brésil, n’est forcément pas le même que pour le reste du groupe. Au-delà de la qualification olympique continentale qui aura lieu à Istanbul, il faut pouvoir adapter le programme. En prenant l’exemple de Simon, il faut trouver le juste milieu entre une solide préparation et la nécessité de disputer des épreuves internationales pour se maintenir voire progresser dans le classement mondial. L’objectif à terme pour Simon, au-delà de la qualification aux JO, c’est de réussir à intégrer les 16 premières têtes de série aux Jeux Olympiques. Ça serait un vrai plus. »

Les grands rendez-vous avant les Jeux Olympiques sont bien identifiés : le Top 16 européen puis les championnats du Monde par équipes et enfin le tournoi de qualification olympique. « C’est une période cruciale qui court jusqu’au 10 avril.» prévient Jean-Claude Decret.

Le dossier consacré à l'année olympique dans le Ping Pong Mag n°15

Les participants au stage - 2 au 12 janvier - Vittel (88)

Benjamin Brossier – Istres
Alexandre Cassin – EP Isséenne
Tristan Flore - Pontoise-Cergy
Simon Gauzy - Ochsenhausen (Allemagne)
Nolan Givone - Saint-Denis
Andréa Landrieu - Roanne
Thomas Le Breton - Bruille
Emmanuel Lebesson - Boulogne-Billancourt
Romain Lorentz - Caen
Stéphane Ouaiche - Villeneuve
Abdel-Kader Salifou - La Romagne
Lilian Bardet - 4S Tours
Damien Llorca - Boulogne-Billancourt
Bastien Rembert - Nantes
Lucas Moland - 4S Tours
Pauline Chasselin - Metz

Encadrement : Patrick Chila, Han Hua, Cedric Cabestany, Aurélien Puel
Staff médical : Matthias Cerlati, Hervé Huang