Site officiel

actualité

©FFTT / Rémy Gros
©FFTT / Rémy Gros

"Je crois en cette équipe"

Publié le : 03/03/2016
Modifié le : 03/03/2016

A la veille de disputer avec l'équipe de France un quart de finale de championnats du Monde contre l'Angleterre, Han Hua, entraîneur chinois arrivé à l'INSEP fin 2013 dresse un bilan de la phase de poules et se projette dans la rencontre à venir. Avec l'ambition de rentrer dans l'histoire du ping français aux commandes de cette nouvelle génération.

Le tableau des quarts de finale messieurs / Le tableau places 13 à 24 dames

Quel regard portez-vous sur le parcours de l’équipe de France à Kuala Lumpur ?

Han Hua : "Depuis que je suis arrivé aux côtés de l’équipe de France masculine, il y 2 ans et 3 mois, c’est notre meilleure compétition. L’équipe a vraiment très bien joué. Simon Gauzy a assumé son rôle de leader dans les matchs contre l’Allemagne, la Suède et l’Angleterre. Emmanuel Lebesson a aussi été très performant notamment contre la Suède. Ses deux parties étaient dures car il y avait beaucoup d’enjeu. Malgré la pression, il a su rapidement mettre son jeu en place avec un état d’esprit irréprochable, de la volonté et une bonne tactique. Manu a vraiment progressé mentalement, c’est très important pour viser le très haut niveau. Tristan Flore, Quentin Robinot et Benjamin Brossier ont répondu présent aussi. Tristan a vécu un match compliqué contre la Suède, c’est encore un jeune joueur qui a besoin de prendre de l’expérience dans ce genre d’atmosphère. J’espère qu’il parviendra à hausser son niveau de jeu dans ces situations dans le futur."

Est-ce que cette qualification pour les quarts de finale constitue une surprise à vos yeux ?

Han Hua : "Les résultats en eux-mêmes constituent une petite surprise : 5 victoires en 5 rencontres, Emmanuel Lebesson à 100% de victoires…C’est extrêmement positif. Dans le sport, il y a toujours des surprises. Blessures et méformes font partie de la compétition, il faut savoir saisir les opportunités quand elles se présentent et y mettre beaucoup de volonté pour réussir. Je ressens une grande cohésion, une unité dans cette équipe, de la motivation et un objectif commun. Même si l’équipe est jeune, elle fait preuve d’une grande combativité, de courage et de confiance. C’est un bon résultat mais tout n’est pas terminé, la médaille n’est plus très loin et comme j’ai dit aux joueurs : c’est comme si nous tentions l’ascension de l’Everest, nous avons bien avancé mais les derniers mètres sont les plus difficiles. Un match très important nous attend contre l’Angleterre, il faut prendre de l’expérience dans ce genre de rencontre pour pouvoir progresser tactiquement, techniquement et mentalement."

Justement, quel va être le discours aux joueurs avant d’affronter l’Angleterre ?

Han Hua : "Il faut avoir confiance en nous-mêmes. Si notre équipe est jeune, celle de nos adversaires l’est également. Ils auront aussi la pression. On sait que ça va être dur mais il ne faut pas se mettre trop de pression sinon ça ne peut pas marcher. Ce n’est pas évident de rejouer une équipe que l’on a déjà battu en phase de poules. Il va falloir rester très calme, jouer chaque point en prenant son temps, essayer de trouver des solutions. C’est un rendez-vous important, c’est la première fois que cette génération a l’occasion de jouer un match avec autant d’enjeu sur une compétition mondiale. On va tout faire pour gagner ce match et prendre de l’expérience pour l’avenir. J’ai confiance en cette équipe."


Informations pratiques