Site officiel

actualité

Ch. Adam et K. Karlsson au temps mort ©FFTT_JulienCrosnier
Ch. Adam et K. Karlsson au temps mort ©FFTT_JulienCrosnier

Pontoise-Cergy condamné à l’exploit

Publié le : 27/05/2016
Modifié le : 27/05/2016

Battu 1-3 à l’aller en Suède, Pontoise-Cergy accueille dimanche (16h45) le club d’Eslov pour la finale retour de la Ligue des champions. Les hommes de Christian Adam, en ballotage défavorable, devront se surpasser pour soulever le trophée une deuxième fois en trois ans.

Parti dans cette finale avec la faveur des pronostics, Pontoise-Cergy, récent champion de France, se retrouve après le match aller dans la peau de l’outsider. La faute à une défaite 1-3 en terre suédoise le 7 mai, les Franciliens ayant notamment subi la loi du Chinois d’Eslov, Xu Hui, vainqueur de ses deux matchs contre Tristan Flore (3-1) et Marcos Freitas (3-0). « Ce résultat est forcément une déception, parce que nous pensions mieux réussir notre match, nous n’avons pas été très performants, regrette Christian Adam, le manager de l’ASPCTT. Nous pensions que Tristan pourrait perturber un peu plus leur joueur chinois, il y a réussi par moments, mais cela n’a pas été suffisant. Nous comptions surtout sur une victoire face à leur troisième joueur qui semblait largement prenable. »

Cela n’a pas été le cas, Wang Jian Jun s’inclinant lors de ce troisième match capital face au Suédois Mattias Oversjo (1-3). « Nous espérions tourner à 2-1 pour nous, nous avons pris un coup derrière la tête en perdant ce troisième match. La Ligue des champions est une compétition qui va vite et ne permet pas l’erreur », ajoute Christian Adam. Mais si Eslov, fort de sa victoire à l’aller, fait désormais figure de favori pour remporter le titre européen, ce qui serait une grande première pour un club suédois, les joueurs du Val d’Oise, titrés il y a deux ans, refusent de partir vaincus.
 

Nous avons déjà renversé des situations

« Les joueurs y croient, c’est faisable. Il faudra soit gagner 3-1 en laissant un minimum de sets, parce que nous avons un goal average assez défavorable, aux sets et aux points, soit 3-0, explique Christian Adam. Nous savons qu’en face, il y a un Chinois très fort sur lequel les Suédois misent tout, c’est certainement un des meilleurs joueurs asiatiques évoluant actuellement en Europe, mais Marcos l’a déjà battu. Et je n’oublie pas que nous avons réussi à les battre 3-1 en phase de poule. » Le manager fait également appel à l’histoire pour donner à ses joueurs la force d’y croire : « Nous avons déjà renversé des situations bien compromises par le passé : il y a deux ans, quand nous avons gagné la Ligue des champions, nous avions perdu 3-0 à Brême, avant de nous qualifier en gagnant 3-0 chez nous au goal average. »

 

"Notre Hall Omnisports est un bon chaudron quand il est plein."

L’ambiance sera à n’en pas douter un autre argument de poids pour faire pencher la balance dans le camp français, Christian Adam comptant sur le public pour encourager les partenaires de Tristan Flore et Marcos Freitas : « Comme nous avions lancé les réservations avant le match aller, nous avions peur que notre défaite en Suède refroidisse les supporters, cela n’est visiblement le cas, ils devraient être 700 à pousser derrière nous, notre Hall Omnisports est un bon chaudron quand il est plein. » Il faudra bien toute cette ferveur pour achever en beauté une saison européenne jusqu’ici très pleine : « Nous avons fait un parcours exceptionnel : nous sommes sortis premiers de notre poule, nous éliminons ensuite deux des meilleurs clubs européens, le Borussia Düsseldorf et Orenburg, avec Samsonov et Ovtcharov. Atteindre deux fois en trois ans la finale de la Ligue des champions, c’est déjà très fort. Si on arrive à gagner une deuxième Ligue des champions au terme d’un vrai parcours du combattant, ce sera un exploit », conclut Christian Adam. Le seul club français à avoir soulevé le trophée deux fois est Levallois à l’époque de la Coupe des clubs champions (1990 et 1995), l’ASPCTT entrera-t-il à son tour dans la légende ?

 

La composition des équipes

Pontoise-Cergy Eslov
Marcos Freitas – n°13
Kristian Karlsson – n°26
Tristan Flore – n°106
Wang Jian Jun – NC
Xu Hui – NC
Robert Svensson – NC
Mattias Oversjo – NC

La finale en direct vidéo

29 mai - 17h : Pontoise-Cergy - Eslov

Le parcours des deux équipes

Pontoise-Cergy Eslov
Phase de poules
4 victoires / 2 défaites
1er de la poule C
4 victoires / 2 défaites
2ème de la poule C
Quarts de finale
Düsseldorf GER - PONTOISE-CERGY : 2-3
PONTOISE-CERGY – Düsseldorf GER : 3-1
Eslov SWE – CHARTRES : 3-1
CHARTRES – Eslov SWE : 3-2
Demi-finales
PONTOISE-CERGY – Orenbourg RUS : 3-1
Orenbourg RUS – PONTOISE-CERGY : 3-2
Eslov SWE – Grudziadz POL : 2-3
Grudziadz POL – Eslov SWE : 1-3
Finales
Aller : Eslov SWE - Pontoise : 3/1 (3-1 ; 0-3 ; 3-1 ; 3-0)
Retour : Pontoise - Eslov SWE

Informations pratiques

Finale Retour de la Ligue des Champions
29 mai - 17h : Pontoise-Cergy - Eslov SWE
Hall Omnisports Philippe Hémet
1 rue Pierre de Coubertin
95300 Pontoise

Le site de la Ligue des Champions

Le tableau des résultats