Site officiel

actualité

Les clubs français sont fixés

Publié le : 26/06/2016
Modifié le : 26/06/2016

Le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions (messieurs*) a eu lieu vendredi à Vienne. Les quatre clubs français engagés, Pontoise, Chartres, Angers et Hennebont, ont été plus ou moins bien servis. Le champion d’Europe en titre, Pontoise, s’en sort avec une poule difficile, tandis que les deux meilleurs joueurs tricolores, Simon Gauzy (Ochsenhausen) et Emmanuel Lebesson (Angers), s’affronteront pour la première fois sur la scène continentale. 1er tour de poule à partir du 5 octobre.

 

Poule A : Orenbourg (Russie, tête de série n°1**), Ochsenhausen (Allemagne, n°7), Angers (France, n°9), Roskilde (Danemark, n°15).

Comme l’année dernière, Angers hérite d’Orenbourg qui fait figure cette saison de grandissime favori de la Ligue des champions, que le club russe a remportée trois fois lors des cinq dernières saisons (2012, 2013, 2015) et qui présentera une équipe composée de trois joueurs figurant dans le Top 10 mondial, à savoir Dimitrij Ovtcharov (n°5), Jun Mizutani (n°6) et Vladimir Samsonov (n°9). Autant dire que le club français, troisième de sa poule en 2015/2016, visera avant tout la deuxième place, son public se régalant à l’avance de voir opposés les deux meilleures joueurs tricolores – une première en Coupe d’Europe et même sur une grosse compétition -, Simon Gauzy (Ochsenhausen) et l’Angevin Emmanuel Lebesson.

L’avis d’Emmanuel Lebesson (joueur d’Angers) : « C’est Simon qui m’a appris que nous étions dans la même poule avec Orenbourg et Roskilde. Ça va être compliqué, c’est une grosse grosse poule. C’est une poule de quatre, mais en fait, c’est plus une poule de trois, tant Orenbourg paraît intouchable sur le papier. Nous serons donc trois pour la deuxième place, la troisième place, qui permet d’être reversé en ETTU, étant aussi un objectif important pour le club. Il faudra se battre pour faire un résultat en Allemagne face à Ochsenhausen qui est une équipe très solide avec un leader, Simon Gauzy, qui devient incontournable sur la scène mondiale. Avec Simon, on ne s’est jamais joués sur une compétition importante, ce sera une première, ce sera sympa parce que c’est quelqu’un que j’apprécie énormément. Ce sera un plaisir de l’accueillir à Angers, chez moi, devant ma famille, j’ai hâte de jouer ce match. »
 

Poule B : UMMC Ekaterinbourg (Russie, n°3), Pontoise (France, n°8), Olimpia-Unia Grudziadz (Pologne, n°11), Eslövs (Suède)

Pontoise est abonné à Eslövs ! La saison dernière, le club francilien avait affronté son rival suédois en poule (chacun s’était imposé sur le terrain de l’autre), avant de le retrouver en finale qui s’est achevée sur un incroyable scénario et le deuxième titre européen de l’ASPCTT au bénéfice du nombre de sets gagnés. Autant dire que l’adversaire sera encore coriace pour les partenaires de Marcos Freitas et Tristan Flore, qui auront également fort à faire face à la machine russe d’Ekaterinbourg, emmenée par Andrej Gacina (n°20) et Alexander Shibaev (n°21) et devront se méfier des Polonais de Grudziadz, demi-finalistes la saison dernière.

L’avis de Christian Adam (manager de Pontoise) : « C’est une poule difficile, encore une fois, nous avons toujours des poules compliquées ! Le quatrième de poule, Eslövs, est quand même le finaliste de la Ligue des champions, avec un excellent Chinois, un des meilleurs évoluant en Europe, ils seront dangereux, il ne faut pas oublier qu’ils ont gagné la Coupe de l’ETTU il y a deux ans. UMMC est a priori le gros morceau avec Shibaev et Gacina, mais toutes les équipes seront difficiles, la poule est vraiment homogène, nous ne sommes pas les plus vernis du tirage au sort. »
 

Poule C : Saarbrücken (Allemagne, n°4), Dartom (Pologne, n°5), Hennebont (France, n°10), Ostrava (République tchèque n°14).

Quatrième de sa poule la saison dernière, Hennebont vise clairement mieux lors du prochain exercice, fort du recrutement du jeune Anglais Liam Pitchford. Pour cela, il faudra parvenir à s’extraire d’une poule au sein de laquelle les têtes de série n°1 et 2 sont les Allemands de Saarbrücken et les Polonais de Dartom. Sur le papier, Ostrava semble le « petit Poucet » de cette poule.

L’avis de Bruno Abraham (président de Hennebont) : « Je trouve que c’est un bon tirage, avec une poule assez homogène dans laquelle nous avons nos chances, Ostrava étant peut-être un peu en-dessous. Nous avons une équipe avec des jeunes très prometteurs, je pense à Chien An Chen, à Quentin Robinot qui a fait une excellente saison en Pro A puisqu’il a terminé deuxième meilleur Français derrière Manu Lebesson à 65% de victoires. Nous nous réjouissons de l’arrivée de Liam Pitchford qui va renforcer l’équipe, j’ai bon espoir que cette équipe figure bien sur la scène européenne et nous emmène en quarts de finale. Le parcours de Pontoise fait rêver, mais nous n’avons pas encore aujourd’hui les armes pour faire aussi bien. En revanche, pour les saisons à venir, Hennebont fera tout pour décrocher cette Coupe d’Europe dans la mesure où nous allons très prochainement bénéficier d’un équipement spécifique de tennis de table de premier plan, digne des plus grandes structures européennes, avec une salle de grande capacité et un centre de formation, nous nous devrons donc d’être brillants sur le plan sportif. »
 

Poule D : Düsseldorf (Allemagne, n°2), Chartres (France, n°6), Walter Wels (Autriche, n°12), KST Energa Torun (Pologne, n°16).

Chartres-Düsseldorf est devenu un classique de la Ligue des champions ! Depuis quatre ans, les deux clubs sont inséparables et se retrouveront donc la saison prochaine pour une nouvelle confrontation aller-retour qui, en 2015/2016, avait tourné en faveur du club d’Eure-et-Loir, vainqueur 3-2 chez lui et 3-0 en Allemagne, ce qui lui avait permis de terminer en tête de la poule et d’atteindre les quarts de finale. Les autres formations de cette Poule D semblent a priori dans les cordes des partenaires de Par Gerell qui viseront donc au minimum de nouveau les quarts de finale.

L’avis de Loïc Bréhu (président de Chartres) : « Nous avons plutôt un bon tirage, nous jouons Düsseldorf pour la cinquième année consécutive, Torum et Wels. Nous aurions pu avoir un tirage plus difficile, mais les surprises sont toujours possibles. Avec Düsseldorf, ce sera du 50/50, ils ont une bonne équipe en récupérant notamment Karlsson, le jeune de Pontoise. On va clairement viser la qualification pour les quarts de finale avec quasiment la même équipe que la saison dernière sauf Gao Ning, qui a signé à Varsovie. Nous gardons l’ossature Gerell-Gargos-Monteiro et le jeune Alexandre Robinot. Je suis sûr que cette équipe est capable d’être compétitive sur la scène européenne. »

Pour en savoir +

Le site de l’ETTU

La page Ligue des champions sur le site de l'ETTU

La page "Coupes d'Europe" sur le site de la FFTT

www.laola1.tv : diffuseur offciel de la compétition

Phase de poule :

1er tour :  5-7 octobre
2e tour : 26-28 octobre
3e tour : 3-4 Novembre
4e tour : 24-25 Novembre
5e tour : 30 nov-2 décembre
6e tour : 15-16 décembre
Tirage au sort 2e phase : 21 décembre

* le tirage au sort de la ligue des champions et des autres coupes d'Europe aura lieu en Juillet.
** les têtes de série sont déterminées en fonction du classement des joueurs composant l'équipe.