Site officiel

actualité

Une belle entrée en matière

Publié le : 09/09/2016
Modifié le : 10/09/2016

Les dix pongistes français en lice aujourd’hui ont débuté leur compétition de façon convaincante. Si les filles ont rencontré quelques difficultés, les garçons de leur côté réalisent un quasi carton plein.

Les messieurs

Thomas Bouvais (classe 8) élimine sans trop de problème (3-2) le Britannique Aaron Mckibbin, avant de tomber (3-1), au terme d’un combat acharné, face au Belge Marc Ledoux.Cedrik Cabestany (classe 9), Stéphane Molliens (classe 7), Jean-François Ducay (classe 1), médaillé d’argent à Londres, et Maxime Thomas (classe 4) viennent assez facilement à bout de leurs adversaires du jour, en remportant leurs matchs 3 manches à 0.

De son côté Fabien Lamirault, n°1 mondial de la classe 2, a connu un début de match compliqué face au Serbe Goran Perlic. Après une belle remontée il remporte la 1ère manche (13-11), puis perd la seconde (11-8). Il s’impose ensuite dans une troisième manche des plus serrées (14-12) avant de gagner aisément la quatrième (11-2), remportant son premier match de poule. Match très accroché également pour Matéo Bohéas (classe 10) qui ne lâche rien et vient à bout du Malaisien Mohamad Azwar Bakar (3-1) à l’issu d’une superbe 4ème  manche très disputée (14-12 en faveur du Français). Après s’être imposé (3-1) face à l’Espagnol Miguel Rodriguez Martinez, Florian Merrien (classe 3) domine (3-0) le Polonais Maciej Nalepka.

Les féminines

Ce fut en revanche plus compliqué du côté des joueuses. Anne Barnéoud (classe 7) fait un match solide mais finit par s’incliner (3-1) face à la Coréenne Seong-Ok Kim. Thu Kamkasomphou, la joueuse française médaillée d’argent à Londres et n°1 mondiale de la classe 8, se heurte, quant à elle, à la Chinoise Mengyi Pan. Au terme d’un long combat, elle doit concéder la victoire (3-1). Elle se reprend en s’imposant (3-0), avec la manière, face à l’Allemande Juliane Wolf, pourtant une sérieuse candidate.
« Dans l’ensemble les Français ont montré de la rigueur et ont fait ce qu’il fallait, avec de belles entames de match et en gagnant de belle manière, forte, sur des adversaires pas évidents« , souligne Sébastien Messager, chef d’équipe du tennis de table. « Rien n’est encore fait, mais ceux qui ont remporté leur match se sont donné de bonnes cartes pour demain. »

La journée du vendredi promet d’ailleurs de très beaux matchs : Stéphane Messi (classe 7) rencontre le n°2 mondial, l’Ukrainien Maxym Nikolenko, ainsi que l’Allemand Jochen Wollmert, médaille d’or à Londres. Nicolas Savant Aira (classe 5) affronte le champion du monde en titre, le Norvégien Tommy Urhaug, tandis que Pascal Pereira Léal (classe 11), médaillé de bronze à Londres, rencontre le champion du monde en titre, le Hongrois Peter Palos.

Source : Comité Paralympique et Sportif Français