Site officiel

actualité

E. Lebesson : "Atteindre le podium"

Publié le : 11/09/2017
Modifié le : 12/09/2017

Champion d’Europe en individuel il y a un peu moins d’un an après avoir battu Simon Gauzy en finale, Emmanuel Lebesson dispute cette semaine les championnats d’Europe par équipes au Luxembourg (13-17 septembre). Auteur d’un bon début de saison, le néo-Rouennais, qui vient d’intégrer le Top 20 mondial, aborde la compétition avec ambition et concentration.
Le site de la compétition

Dans quel état d’esprit vous sentez-vous avant ce Championnat d’Europe par équipes ?

Je pense que nous sommes tous dans une bonne dynamique, bien préparés pour l’événement. Nous savons très bien que ça reste une très grande compétition, qui nécessite une préparation optimale, à la fois individuellement et au niveau du groupe. Pour un tournoi par équipes, il faut qu’il y ait une très bonne connexion entre tous les joueurs, c’est une condition essentielle pour réussir. C’est ça aussi notre travail au quotidien, même si on commence tous à très bien se connaître.

La clé du par équipes, est-ce cette bonne ambiance entre vous ?

Oui, bien sûr. En équipe de France, ça se passe très très bien, je vois la plupart des joueurs très souvent, Simon (Gauzy) un peu moins, mais nous nous parlons souvent au téléphone. Je sais comment chacun réagit dans les situations de stress, c’est à partir de là qu’on peut créer un très bon état d’esprit de groupe. On l’a déjà, il faut encore le renforcer.

Quels sont les points forts de l’équipe de France ?

D’abord son homogénéité. Nous avons de très bons joueurs, un très bon leader capable de faire deux victoires contre toutes les équipes, moi derrière qui sert de relais. Même si je fais partie des plus vieux en ayant 29 ans, notre atout est aussi notre jeunesse, c’est une équipe qui aura un bel avenir quand je ne serai plus là.   

Quel regard portez-vous sur votre poule (Pologne, Roumanie, Ukraine) ?

C’est une poule très homogène, ce ne sera pas facile d’en sortir. Il faudra être bon dès le début avec un premier match très important contre la Pologne qui dispose de trois joueurs très solides.

Sur le papier, l’équipe de France est l’une des prétendantes au podium, est-ce l’objectif affiché ?

Oui, bien sûr, nous avons cet objectif d’atteindre le podium, comme en 2015 (troisième). Nous voulons garder cette continuité dans les résultats européens, rester dans les quatre meilleures nations, c’est très important pour nous. Après, c’est vrai que qu’on va être forcément attendus, puisque nous avons dans l’équipe le champion d’Europe et le vice-champion d’Europe en titre, mais ça n’apporte pas de pression supplémentaire. Et il ne faut pas oublier que les Allemands sont quand même les favoris de ce tournoi avec les deux meilleurs joueurs européens devant (Dimitrij Ovtcharov et Timo Boll), qui sont en plus en très grande forme actuellement.

Au niveau personnel, comment s’est passée votre saison post-olympique ?

Elle a été très bonne au niveau international avec ce titre de champion d’Europe, cela a été un peu plus difficile en club après ce titre. Je pense qu’il y a eu un peu de fatigue, puisque nous avons eu deux saisons en une avec l’année olympique. Nous n’avons quasiment pas eu de repos entre la fin de la saison d’avant et la reprise de la suivante, ça a été très long et difficile. Et après le titre européen, j’ai senti un phénomène de décompression, j’ai aussi été blessé derrière. Finalement, cela aura été une saison en dents de scie, avec de très grandes émotions et plus de  difficultés en club, je suis le premier à le regretter.

Vous avez d’ailleurs décidé de changer de club cet été, en quittant Angers pour Rouen, pourquoi ce choix ?

Avec Angers, nous avons fait le constat que je n’avais pas été à mon niveau la saison dernière, nous avons décidé de ne pas continuer ensemble pour l’instant et que j’aille me refaire une santé dans un autre club. Je me suis mis d’accord avec Rouen, un club ambitieux qui monte de Pro B, j’attends avec impatience de commencer le championnat avec eux pour montrer que la saison dernière était un accident. Notre objectif sera de terminer dans les cinq-six premiers.

On a l’impression que vous attaquez cette nouvelle saison regonflé à bloc, comment vous sentez-vous ?

Oui, je me sens sur une bonne dynamique, je reviens bien, j’ai fait une très bonne préparation cet été, avec un très bon Pro Tour de rentrée en République tchèque (3e place), mon objectif est de confirmer et d’apporter cette bonne dynamique à l’équipe, parce que pour moi, c’est quelque chose d’extrêmement important, c’est clairement l’objectif prioritaire de mon début de saison. Maintenant, on sait très bien que dans chaque championnat, tout repart de zéro. Même si la confiance est là, il faudra être solide dès le début, parce que c’est une compétition très condensée.

Vous venez d’intégrer le Top 20 mondial (20e), est-ce une fierté ?

Oui, bien évidemment, je ne pensais pas arriver à ce niveau un jour. Désormais, je ne me fixe pas de limites, je m’amuse chaque jour de plus en plus à essayer de trouver encore des choses pour améliorer mon jeu. C’est une belle récompense, mais si on arrive à décrocher une très belle médaille ou un titre majeur sur ce Championnat d’Europe par équipes, mon classement sera secondaire.

``


Le programme des bleus

Messieurs
13/09 - 16h : France - Pologne LIVE
14/09 - 10h : France - Roumanie 
14/09 - 19h : France - Ukraine

Dames
13/09 - 10h : France - Pologne
13/09 - 19h : France - Biélorussie LIVE
14/09 - 16h : France - Russie


Informations pratiques

Championnats d'Europe par équipes 2017
13 au 17 septembre - Luxembourg