Site officiel

actualité

Quel scénario cruel !

Publié le : 16/09/2017
Modifié le : 16/09/2017

Les rêves de finale se sont envolés pour l’équipe de France masculine aujourd’hui au Luxembourg. Au terme d’une demi-finale au suspense insoutenable, les hommes de Patrick Chila se sont inclinés contre le Portugal par le plus petit des écarts. Comme en 2015, la France devra se contenter d’une médaille de bronze.
Le site de la compétition

Les Bleus si près de l’exploit

Annoncée particulièrement indécise, la demi-finale entre la France et le Portugal a tenu toutes ses promesses. Tout avait pourtant mal commencé pour les Tricolores, complètement dominés par le duo Tiago Apolonia – Marcos Freitas pendant près d’une heure. Dos au mur, les Bleus s’en sont une nouvelle fois remis au héros de la semaine, Quentin Robinot. Dans la peau de l’outsider, le jeune tricolore a totalement relancé ses partenaires en l’emportant contre Joao Monteiro, joueur du TOP 50 mondial. Le moment choisi par Patrick Chila pour faire rentrer Tristan Flore, suppléant un Simon Gauzy toujours gêné par des douleurs au bras. Opposé à Marcos Freitas, son partenaire de club, Tristan a livré une prestation quasi parfaite pour remettre Français et Portugais à égalité. S’en est suivi une partie d’une intensité folle, car décisive, entre Emmanuel Lebesson et Tiago Apolonia. Un ultime affrontement dont le Portugais est sorti vainqueur au bout de la manche décisive. Mal récompensés de leurs efforts après un début de rencontre manqué, les Bleus gouteront une nouvelle fois à la médaille de bronze, la deuxième consécutive après celle décrochée lors de la dernière édition à Ekaterinbourg (Russie). S’ils manquent la finale de peu, les Tricolores s’installent bel et bien parmi les 4 meilleures nations en Europe.

Tristan Flore : « C’est un moment difficile. Tiago Apolonia a été incroyable aujourd’hui, je ne l’ai jamais vu jouer comme ça. Le dernier match, c’est un match au couteau. Ce n’est encore pas passé cette fois-ci. C’est bien d’avoir fait une médaille mais c’est dur de terminer comme ça. »

Patrick Chila : « C’était un gros match. On part mal mais Quentin nous remet encore une fois dedans avec un super match contre Monteiro. La magie de ces rencontres par équipes opère, on se met à y croire avec Tristan qui sort aussi un gros match contre Freitas. Après à 2-2, on jette la pièce en espérant qu’elle tombe de notre côté. Ca a tourné en leur faveur cette fois, comme ça avait tourné pour nous avant dans la compétition. Il ne faut pas oublier que l’on a de jeunes joueurs. C’est bien pour eux de jouer des matchs comme ça mais le dénouement est assez cruel. »

Demi-finales - Le tableau

France – Portugal : 2-3

Simon Gauzy (16) - Tiago Apolonia (39) : 0/3
Emmanuel Lebesson (20) - Marcos Freitas (17) : 1/3
Quentin Robinot (85) - Joao Monteiro (48) : 3/1
Tristan Flore (44) - Marcos Freitas (17) : 3/0
Emmanuel Lebesson (20) - Tiago Apolonia (39) : 2/3


Informations pratiques

Championnats d'Europe par équipes 2017
13 au 17 septembre - Luxembourg