Site officiel

actualité

Signature d'une charte écoresponsable

Publié le : 24/10/2017
Modifié le : 24/10/2017

Dans le cadre de la signature d’une charte écoresponsable, Christian Palierne, président de la Fédération Française de Tennis de Table, s’est engagé auprès de la Ministre des Sports, Laura Flessel, à inscrire la Coupe du Monde masculine 2018 de tennis de table parmi les compétitions écoresponsables organisées sur le sol français jusqu’à l’horizon 2020.
La charte écoresponsable à consulter

La Coupe du Monde 2018, évènement écoresponsable

Christian Palierne, président fédéral, a été reçu hier par Laura Flessel, ministre des Sports, pour permettre à la Coupe du Monde 2018 de tennis de table de figurer parmi les évènements écoresponsables organisés sur le sol français jusqu’en 2020. Dans les faits, les organisateurs de grands évènements internationaux signataires de la charte s’engagent à respecter au maximum les 15 points énoncés dans le document pendant la phase de montage, pendant le déroulement de la compétition et pendant la phase de démontage. Organisée à Disneyland Paris du 19 au 21 octobre à Disneyland Paris, la Coupe du Monde masculine 2018 devient le 23ème évènement signataire de cette charte écoresponsable.

Une charte, 15 engagements

  • 50 % minimum d’alimentation responsable.
  • 80 % minimum des déplacements effectués en mobilité active, transports collectifs ou covoiturage.
  • 80 % des achats intégrant des critères de sélection RSE.
  • 25 % de déchets en moins et 60 % de déchets réutilisés, recyclés ou valorisés.
  • 100 % des sites naturels respectés.
  • 100 % de la consommation d’énergie et d’eau maîtrisée et optimisée.
  • 1 innovation « éco-responsable » (au moins) expérimentée lors de l’événement.
  • 1 ou plusieurs sportifs ambassadeurs de l’éco-responsabilité de l’événement ou de la discipline.
  • 100 % des sites dédiés au public accessibles aux personnes en situation de handicap.
  • 100 % des spectacles sportifs intégrant une action favorisant l’accessibilité à tous.
  • 100 % des bénévoles valorisés.1 engagement (au moins) dans une cause solidaire.
  • 1 action (au moins) favorisant la parité Homme/Femme dans les postes à responsabilités.
  • 1 référent « développement durable » identifié dans l’organisation.
  • 1 action ou 1 programme (au moins) de sensibilisation au développement durable.