Site officiel

actualité

M. Mevellec : «Un coup de projecteur sur les 4-7 ans»

Publié le : 07/06/2018
Modifié le : 07/06/2018

La « Semaine nationale du Ping 4-7 ans » se déroule du 4 au 10 juin, avec de nombreuses animations mises en place par les clubs pour ce jeune public à travers l’ensemble du territoire français. Conseiller cadre Technique National en charge de plusieurs dossiers liés à la formation de cadres et au développement de l’activité, Mickaël Mevellec nous parle de cette manifestation qui s’inscrit dans un plan global de développement des 4-7 ans, actuellement mis au point au sein de la Fédération.

Quel est l’état des lieux aujourd’hui de la pratique du tennis de table proposée aux 4-7 ans ?

Nous travaillons actuellement à la finalisation d’un programme global sur les 4-7 ans qui comprend plusieurs volets, réfléchi et mis en place depuis deux ans, parce que nous avions constaté une stagnation du nombre de sections qu’on appelait à l’époque « Baby Ping » dans les clubs et du nombre de licenciés sur cette tranche d’âge. Nous avons donc entrepris une réflexion et mis en place un plan d’actions avec l’objectif de « rebooster » les différents échelons fédéraux, et en premier lieu les clubs, afin  et de leur permettre de s’adresser davantage à ce public qui est une cible importante pour le développement du tennis de table en France. 

Pouvez-vous nous présenter ce programme ?

Tout est assez interconnecté, mais le premier volet est la création d’un nouvel outil pédagogique, en l’occurrence le « Guide du Ping 4-7 ans », qui proposera à n’importe quel entraîneur-animateur, bénévole ou professionnel, 32 séances clé en main pour initier les plus jeunes à la pratique du tennis de table. Un des freins au développement des sections 4-7 ans jusqu’ici était que les éducateurs ne savaient pas trop par quel bout prendre l’animation avec les tout petits. Ce guide, constitué de conseils pédagogiques et de 128 ateliers adaptés devrait vraiment faciliter le travail des animateurs, et donc à priori lever ce frein. En début de saison prochaine, nous allons l’éditer à plus de 2000 exemplaires à un prix très raisonnable ; l’idée étant de le rendre accessible à tous les clubs. Pour présenter en détail cet outil pédagogique, mais aussi le programme de développement dans sa globalité, je vais faire le tour des régions à la saison prochaine. La volonté à moyen terme est  de créer un réseau de référents 4-7 ans, ce qui n’existe pas vraiment. L’objectif est de repérer au moins une personne impliquée dans chaque ligue et chaque département, qui soit le ou la référent(e) chargé(e) du développement de ce public-cible.

Quels sont les autres volets de ce plan de développement ?

L’un est très lié à ce guide, et il se trouve que j’en suis également responsable à la Fédération, c’est la formation des cadres techniques. Lors de la rénovation de la filière fédérale de formation, l’un des objectifs principaux a été de donner plus de place à l’animation, et particulièrement à l’animation auprès des publics non compétitifs, dont font partie les 4-7 ans. Dès septembre 2018, dans toutes les formations proposées aux entraîneurs par les ligues ou les comités départementaux, il y aura une place à part entière réservée à l’accueil et à l’animation des 4-7 ans. Le guide sera notamment utilisé dans ce cadre et je l’espère distribué à tous les stagiaires en formation.
Dans ce programme, il y a aussi un volet lié au matériel, avec une évolution qui devrait ravir les clubs. En effet, jusqu’ici, le matériel adapté aux 4-7 ans se présentait sous la forme d’une valisette fermée, mais on ne pouvait pas acheter les différents éléments au détail (raquettes Panda, balles…). Ce sera désormais possible à partir de la rentrée prochaine via la boutique en ligne de la Fédération. Ce nouveau service devrait rendre un sacré service aux clubs. Un autre volet important, c’est donc la « semaine nationale du Ping 4-7 ans » qui se déroule en ce moment, du 4 au 10 juin.

En quoi consiste cette opération ?

La « semaine nationale du Ping 4-7 ans », lancée l’année dernière, est l’occasion de mettre spécialement un coup de projecteur sur ce public pendant une semaine. Elle consiste en de nombreuses animations à l’adresse des petits au sein des clubs, qu’ils y soient adhérents ou pas encore. La FFTT participe à cette semaine en communiquant sur cette manifestation et en soutenant les clubs désireux de mener des actions spécifiques dans ce domaine : ateliers d’initiations, portes ouvertes, animation en école maternelle…Dans ce cadre, nous avons d’ailleurs mis en place un jeu-concours pour récompenser les clubs proposant les meilleures animations avec les 4-7 ans en ce début juin. Pour y participer, il faut qu’il nous envoie une photo originale et un article de presse relatant l’évènement.

Aujourd’hui, si je veux que mon enfant de 4-7 ans joue au tennis de table, quelles sont les possibilités qui lui sont offertes ?

La première option, c’est bien sûr de se rendre dans un club qui accueille des enfants de cet âge. Aujourd’hui, un peu plus de 10% des clubs mettent en place des séances spécifiques pour les 4-7 ans. A cet âge, les clubs proposent un entraînement par semaine qui dure de 45 minutes à une heure, divisé en exercices hors de la table et exercices adaptés à la table. Après, il y a des options plus ponctuelles, par exemple le Ping Tour, qui propose un espace 4-7 ans, ou le Premier Pas Pongiste. Il y a aussi les activités dans les écoles maternelles, ou encore les animations périscolaires ou en centres de loisirs qui permettent de s’initier au ping à cet âge. La FFTT a d’ailleurs créée pour cela des outils pédagogiques, notamment les fiches USEP. Il existe donc aujourd’hui plusieurs moyens d’intéresser les 4-7 ans à la pratique du tennis de table.

Les clubs sont vraiment les piliers de cette pratique…

Oui, et à ce titre, la Fédération délivre un « label 4-7 ans » à ceux qui se structurent autour de ce public. Nous avons d’ailleurs récemment actualisé les critères d’attribution de ce label qui est assez intéressant pour valoriser le club auprès du grand-public. Ce label indique qu’ils sont en capacité d’accueillir dans de très bonnes conditions des 4-7 ans. Pour l’obtenir, il faut remplir un formulaire en ligne sur le site de la Fédération.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le Premier Pas Pongiste ?

C’est une animation historique de la Fédération qui pendant longtemps s’est présenté sous la forme d’un grand tournoi à destination des scolaires, avec d’abord des inter-classes, des inter-écoles à l’intérieur d’une même ville, puis une finale  départementale, régionale, jusqu’à une finale nationale. Cela nécessitait de savoir faire des échanges donc ça concernait surtout les élèves de CE2 à CM2. Il y a une petite dizaine d’année, le choix a été de n’axer ce PPP que sur les 4-7 ans. Cela n’a pas très bien fonctionné, parce qu’il est plus difficile d’entrer dans les écoles maternelles pour faire ce genre d’animations. Du coup, il y a deux ans et demi, nous avons décidé de réintroduire les plus grands dans ce programme, tout en gardant les maternelles (3/6 ans). Pour cela, nous avons créé des fiches pédagogiques en collaboration avec l’USEP et l’Education Nationale, afin de développer la pratique scolaire du ping sur ces deux tranches d’âge.

Pour finir, quels sont les objectifs chiffrés de ce programme global pour le développement de la pratique du ping chez les 4-7 ans ?

Aujourd’hui, le nombre de licenciés 4-7 ans est d’environ 5500. Sur 200 000 licenciés en tout, ça ne fait pas beaucoup, en tout cas pas assez. Je pense que nous avons clairement une bonne marge de progression possible. L’objectif dans un premier temps serait d’atteindre environ 8 000 licenciés au cours des 2-3 prochaines années. Tous les outils ont été mis en place, nous espérons maintenant que ça va prendre et que nous allons avoir un nombre plus conséquent de clubs qui s’engagent auprès de ce public et donc de futurs licenciés 4-7 ans.