Site officiel

actualité

Angers frôle l'exploit

Publié le : 10/03/2019
Modifié le : 11/03/2019

Opposé à Orenbourg en demi-finales aller de la Ligue des Champions messieurs, Angers a fait mieux que résister à l’ogre russe devant son public. Au terme d’une rencontre extrêmement disputée, les Angevins s’inclinent 3-2 à domicile mais peuvent encore croire à l’exploit à l’issue de la manche retour programmée le 22 mars en Russie.
Le site de la Ligue des Champions messieurs

Jean Bouin a vibré

Sur le papier, Orenbourg ne devait faire qu’une bouche d’Angers en demi-finales aller de la Ligue des Champions. Entre une formation russe qui collectionne les titres européens et une équipe angevine qui atteint le dernier carré de la compétition pour la deuxième fois de son histoire, la rencontre s’annonçait déséquilibrée. C’était sans compter sur l’incroyable détermination des joueurs angevins, poussés par une salle en ébullition. Premier en scène, Jon Persson a assumé son statut de leader en arrachant un succès de prestige contre le Chinois Yan An, ancien membre du top 10 mondial, pour prendre les devants. Un scénario rêvé dont a parfaitement profité Jens Lundquist, le vétéran suédois qui fêtera ses 40 ans cette année, pour réussir un authentique exploit contre l’Allemand Dimitrij Ovtcharov et offrir le deuxième point aux Angevins avant la pause.

Habitués à évoluer à ce niveau de compétition, les Russes sont revenus dans la partie sans s’affoler par l’intermédiaire de Marcos Freitas, vainqueur de son compatriote Joao Geraldo. Le public angevin s’est de nouveau mis à croire en l’exploit lorsque Jens Lundquist a enlevé la troisième manche aux avantages contre Yan An dans la quatrième partie avant de subir le retour irrémédiable de son adversaire dans les deux manches suivantes. Une tendance confirmée dans la foulée par Dimitrij Ovtcharov, autoritaire contre Jon Persson pour finalement donner la victoire aux siens sur le score de 3-2. Si le résultat n’est pas favorable pour Angers, il résonne presque comme un exploit tant Orenbourg règne en maître sur l’Europe. Il permet aussi aux Angevins de conserver un espoir, aussi mince soit-il, d’écrire la plus belle page de son histoire le 22 mars prochain.

Ligue des Champions messieurs - Demi-finales aller

Angers – Orenbourg : 2-3

Jon Persson – Yan An : 3/2
Jens Lundquist – Dimitrij Ovtcharov : 3/2
Joao Geraldo – Marcos Freitas : 1/3
Jens Lundquist – Yan An : 2/3
Jon Persson – Dimitrij Ovtcharov : 0/3