Site officiel

actualité

Christian Palierne : "Une visibilité pour le tennis de table"

Publié le : 27/04/2019
Modifié le : 27/04/2019

Au lendemain de l'élimination de Simon Gauzy en quarts de finale des championnats du Monde à Budapest (Hongrie), Christian Palierne, président de la Fédération, dresse le bilan d'une campagne hongroise encourageante qui aura vu un Français atteindre ce niveau de compétition pour la première fois depuis 1997.
Le site de la compétition

Christian Palierne, président de la FFTT : « C’est très satisfaisant de terminer ces championnats du Monde avec un certain nombre de résultats encourageants : deux doubles en 8èmes de finale, Emmanuel Lebesson en 16èmes de finale et bien sûr Simon Gauzy en quart de finale. Je tiens à remercier Simon pour ce magnifique parcours qui a permis de donner une visibilité médiatique importante au tennis de table en France. Je salue évidemment le travail de l’encadrement technique, aussi bien celui du centre fédéral à l’INSEP où plusieurs entraîneurs se sont succédés et celui de la structure allemande d’Ochsenhausen, où exercent également des Français, qui ont contribué au développement de Simon. C’est un excellent résultat qui souligne la complémentarité du travail fourni en Allemagne avec celui de la Fédération.

De leur côté, les filles se sont défendues vaillamment, elles ont joué à leur niveau. Il n’y a malheureusement pas eu d’exploit, ça aurait pu venir de Laura Gasnier ou de Stéphanie Loeuillette mais le jeu en a décidé autrement. Il reste beaucoup de travail à faire pour recoller au meilleur niveau, les filles le savent. La Fédération a pleinement conscience des difficultés rencontrées par les féminines et apportera des solutions dans les mois à venir.

Nous abordions ces championnats du Monde avec un peu d’appréhension après des résultats en 2018 en dessous de nos espérances. 2019 et 2020 sont des années extrêmement importantes avec les épreuves de qualification pour les Jeux olympiques. Ces résultats sur les championnats du Monde sont encourageants et vont inciter à travailler plus pour croire davantage encore à la qualification olympique. Il ne nous manque pas grand-chose, le double messieurs a échoué de peu contre la paire Boll / Franziska comme on avait échoué au pied du podium contre l’Angleterre en 2016 à Kuala Lumpur. Nous devons tendre vers une plus grande rigueur et une exigence absolue dans les moments difficiles. »


Informations pratiques

Championnats du Monde 2019 de tennis de table
21 au 28 avril - Budapest (Hongrie)