Site officiel

A lire en ce moment dans Ping Pong Mag

Ping Pong Mag, la revue officielle de la Fédération Française de Tennis de Table, vous propose de retrouver, tous les deux mois : des interviews des championnes et champions, des reportages, les dernières actualités. Également, dans chaque numéro, un poster vous est offert. En résumé, Ping Pong Mag, c'est 68 pages dédiées au tennis de table français et mondial.

DEUX NOUVELLES RUBRIQUES !
"A suivre" remplace la « Rétro » par une présentation des compétitions à ne pas rater dans les deux mois à venir. Rubrique plus prospective.
" A table" substitue « Que sont-ils devenus ? » par une interview d’un(e) pongiste avec des questions un peu plus fantaisistes pour apprendre à mieux connaître la personne.

Voir les formules d'abonnement

#EVENEMENT
2nd JEUX EUROPÉENS À MINSK

EN ROUTE VERS TOKYO

À Minsk, la deuxième édition des Jeux Européens a distribué les premiers billets pour les jeux de Tokyo 2020. Les Français n’ont pas pu les saisir. Mais Tristan Flore et Laura Gasnier, médaillés de bronze en double mixte, ont affiché un solide potentiel olympique.

L’occasion était belle. Mais elle ne sera pas unique. Pour leur deuxième édition, les Jeux Européens ont distribué à Minsk, du 22 au 29 juin, neuf billets pour les jeux de Tokyo. En simple, en double mixte et dans l’épreuve par équipes. Une première étape sur la route du Japon que les meilleurs pongistes européens avaient soulignée d’un trait épais depuis le début de la saison. A plus d’un an du prochain tournoi olympique, assurer déjà sa qualification représente non seulement un bel accomplissement, mais aussi la certitude de pouvoir préparer l’évènement en toute sérénité.

Les Français le savaient. Eux aussi avaient placé la compétition multisport continentale, organisée tous les quatre ans (la prochaine se déroulera en Pologne en 2023), en bonne place parmi leurs priorités. Pour preuve la composition de la délégation pour Minsk : Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson en simples hommes et dans l’épreuve par équipes (avec Can Akkuzu en troisième homme), Laura Gasnier et Stéphanie Loeuillette dans le tableau féminin, Tristan Flore et Laura Gasnier en double mixte. Les meilleurs du moment. Le haut du panier.


#ENTRETIEN

DIMITRIJ OVTCHAROV

Numéro un mondial en janvier 2018, l’Allemand possède l’un des palmarès les plus fournis de sa génération. Une année en partie gâchée par une blessure au dos l’a renvoyé au quinzième rang planétaire. Mais sa victoire au Top 16 européen, en février 2019, l’a replacé sur la voie du succès. Pour Ping Pong Mag, « Dima » a accepté de revenir sur sa carrière et dévoiler son approche du tennis de table.

« Être champion olympique ou mondial représente probablement un exploit plus grand que la première place au classement mondial. Mais depuis que j’ai commencé à jouer au tennis de table, être classé numéro un dans le monde constituait un rêve d’enfant. Cet exploit est en lui-même incroyable et restera gravé en moi, mais aussi dans la mémoire de ma famille et des personnes qui me soutiennent depuis toujours. […] Ma mère est professeur d’EPS et ancienne joueuse de bon niveau. Mon père a disputé plusieurs championnats d’Europe et du Monde avec l’équipe nationale d’URSS. Je crois que c’était surtout le rêve de mon père que je joue au tennis de table et marche dans ses pas. Dès le plus jeune âge, mes parents m’ont beaucoup soutenu. J’ai commencé sur la table de la cuisine de la maison, principalement avec ma mère. J’ai tout de suite tellement aimé ce sport que je ne me suis jamais vraiment intéressé à d’autres disciplines. Je suis complètement nul au football ! »


#CLUBS

HENNEBONT

Le club breton a décroché au printemps son premier trophée européen, en s’imposant en finale de la coupe ETTU face aux Allemands de Sarrebruck. Une victoire qui concrétise la volonté de ses dirigeants de lui donner une dimension internationale.

La belle série continue. Pour la quatrième fois en une douzaine d’années, un club français a inscrit son nom au palmarès de la Coupe ETTU hommes. Après la Vaillante d’Angers, Chartres et La Romagne, la Garde du Vœu d’Hennebont a prolongé la tradition. Les bretons ont écarté les Allemands de Sarrebruck, en finale, pour décrocher leur premier trophée européen. Après quatre titres de champion de France, Hennebont se donne une dimension internationale. Bruno Abraham, président du club depuis 22 ans, ne cherche pas longtemps ses mots pour expliquer la réussite européenne de l’équipe. Il parle des joueurs. L’anglais Liam Pitchford, le Belge Cédric Nuytinck, le Français Quentin Robinot et le Chinois Fan Shengpeng. Les trois premiers appartiennent à la « génération 1993 ». Le quatrième est plus jeune encore. « Aucun d’eux ne figurait dans le top 50 mondial en arrivant au club, raconte-t-il. Nous leur avons fait confiance. Ils ont formé la meilleure équipe que nous ayons connue depuis notre montée en Pro A. Tout au long de la saison, une véritable osmose s’est créée entre les joueurs, le staff et les dirigeants. Elle explique en grande partie notre parcours européen. » Une osmose donc. Une forme d’alchimie, tellement importante dans la réussite d’une équipe, mais toujours difficile à obtenir. À Hennebont, la saison dernière, les joueurs ont su parler la même langue, avancer du même pas et prendre à leur compte les valeurs du collectif. Surtout, ils ont adhéré sans une parole de réserve à l’ambitieux projet du club. Un projet aux dimensions nettement plus vastes que les frontières d’une modeste commune du Morbihan d’à peine 15000 âmes, située dans le Pays de Lorient : la construction sur le territoire d’un centre international de tennis de table.


#CONSEILS

A lire également dans Ping Pong Mag 36 :

- Dossier : le double projet
- Décryptage : les Mondiaux Vétérans 2020
- Profil : Isabelle Alliot-Michoux et Marion Vayre, présidentes des ligues d’Occitanie et de La Réunion
- Le cahier des ligues
- Euro 2019 : présentation d’Emilie Salmon et Simon Buffet, permanents au comité d’organisation
- À table : Tristan Flore
- Equipe de France : Les Championnats d'Europe Jeunes à Ostrava (République Tchèque)
- À suivre...

Et toujours le classement mondial, les brèves et l'agenda !

Informations

La Fédération Française de Tennis de Table publie, tous les deux mois, le magazine : Ping Pong Mag. Il est disponible au format numérique ou au format papier, à l'unité ou en abonnement.

Tarifs

Abonnement

  • Papier : 39 €
  • Numérique : 18 €
  • Papier + Numérique : 45 €

Au numéro

  • Papier : 8 €
  • Numérique : 3 €

Pour vous abonner ou acheter un numéro

Télécharger le bulletin d'abonnement

Rédaction

Directeur de la publication : Christian Palierne 
Directeur adjoint de la publication : Françoise Lapicque
Rédacteur en chef : Alain Mercier
Contact : 01 53 94 50 17 - pingpongmag@fftt.email

Contacts

Francis CZYZYK
Emmanuel SIMON
Graphiste - Maquettiste
Tél :  01 53 94 50 18