Site officiel

actualité

Complément d'informations sur la sélection

Publié le : 19/05/2016
Modifié le : 21/05/2016

Annoncée la semaine passée par la Direction technique nationale de la FFTT, la sélection française pour les Jeux de Rio a été maintes fois commentée. Elle est devenue, depuis plusieurs jours, l’objet d’une forme de polémique, notamment sur les réseaux sociaux. Cette sélection résulte pourtant d’un processus clairement énoncé, transparent et sportivement éthique. Même si toute sélection est contestable par tout un chacun, quelques précisions s’imposent.

Première vérité, toujours bonne à rappeler : l’improvisation n’avait pas, et n’a jamais eu sa place dans le processus de sélection. Les règles de sélection figuraient dans un document validé par le comité directeur de la FFTT en date du 5 décembre 2015 et par la commission consultative de sélection olympique du CNOSF à l’automne dernier. Son contenu n’a pas été modifié d’une seule virgule depuis sa publication. Toutes les personnes concernées par cette sélection (joueurs, entraîneurs, dirigeants) en ont été informées par écrit. Je m’étonne donc de la réaction et des propos extrêmement virulents tenus par l’entourage de Stéphane Ouaiche suite à l’annonce de la sélection. La FFTT a respecté ses engagements, notamment auprès du CNOSF. L’inverse aurait été une faute.

Deuxième rappel : les critères de sélection. Ils ont été établis en tenant compte des règles de l’ITTF, puis affinés au niveau national. Les championnats de France constituent un rendez-vous national important. Ils ne sont cependant pas garants de performances au niveau international. C’est la raison pour laquelle ils ne figuraient pas parmi les critères de sélection. Les absences de Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson, retenus par le TQO européen, ont conforté ce choix de ne pas tenir compte des résultats des championnats de France dans la sélection olympique.

Certes, Stéphane Ouaiche a réalisé une belle performance pour décrocher le titre de champion de France. Mais, et j’insiste sur ce point, cette compétition ne figurait pas dans les étapes du processus de sélection olympique. Cela a été annoncé comme tel depuis le début de saison. Pour rappel, Stéphane Ouaiche a participé aux championnats d’Europe 2015 sans avoir été sacré champion de France la même année. Son titre national ne lui octroie donc en aucune manière une sélection automatique pour les Jeux de Rio. Si sa déception est légitime, le ressentiment de son entourage à l’égard de la Fédération, et particulièrement celui de son entraîneur, l’est beaucoup moins au regard des règles de sélection clairement établies.

A l’arrivée, l’équipe qui défendra pour la première fois de l’histoire les couleurs tricolores aux Jeux olympiques a belle allure. Sa composition a fait l’unanimité des entraîneurs du collectif national. Le choix de Tristan Flore comme troisième joueur pour l’épreuve par équipes s’est fait à l’unanimité, le jeune Français ayant démontré la complémentarité de son système de jeu avec nos leaders. Quant à Benjamin Brossier, désigné réserviste, sa progression, sa régularité (il est passé de la 144ème place mondiale en septembre 2015 à la 98ème place en mai 2016) , son dynamisme et son état d’esprit, révélés cette année aux championnats du Monde par équipes à Kuala Lumpur, en font l’indispensable soutien aux trois titulaires.

Pascal Berrest
Directeur technique national de la FFTT