Site officiel

actualité

Les forces en présence

Publié le : 25/09/2017
Modifié le : 25/09/2017

La saison 2017/2018 du championnat PRO de tennis de table débute mardi 26 septembre !
20 clubs masculins et 14 clubs féminins sont en lice dans 4 divisions pour succéder à Chartres, Metz, Rouen et Joué-lès-Tours, sacrés champions de France en fin de saison dernière. Des rencontres à suivre régulièrement sur la chaîne Dailymotion de la FFTT, sur la page Facebook ainsi que sur certaines télévisions locales. A l'aube d'un nouvel exercice qui s'annonce plus indécis et spectaculaire que jamais, petit tour d'horizon des forces en présence !
Le site PRO / Le guide de la PRO

PRO A messieurs

Sacré champion de France de PRO A messieurs en 2017, Chartres sait sa couronne particulièrement convoitée. L'arrivée de Romain Lorentz dans les rangs chartrains devrait permettre au club eurélien de jouer encore une fois les premiers rôles. Car derrière, Pontoise-Cergy mise sur son duo Marcos Freitas – Tristan Flore pour conquérir un troisième titre en quatre ans. Une couronne nationale après laquelle court Hennebont depuis 2009. Handicapés par un début de saison manqué l'an dernier, les Bretons ont misé sur la génération 1993, Pitchford, Robinot et Nuytinck, pour ne pas revivre pareille mésaventure. Une formation au potentiel particulièrement élevé. Au rayon des outsiders, les candidats ne manquent pas. Auteur d'une saison exceptionnelle, marquée par une deuxième place en PRO A et un titre de champion d'Europe en Coupe ETTU, La Romagne fait figure d'outsider numéro 1. Malgré son statut de promu, Rouen a frappé fort à l'intersaison en s'attachant les services d'Emmanuel Lebesson et du Hong-Kongais Ho Kwan Kit. De quoi, sur le papier, faire son entrée dans la cour des grands.

PRO A dames

En PRO A dames, la densité de joueuses de niveau mondial n'aura jamais été aussi forte que cette saison. Triple champion de France en titre, Metz enregistre le retour de Carole Grundisch et l'arrivée de la Chinoise Liu Xin. Un bel effectif qui place les Messines parmi les favorites naturelles à leur propre succession. Vice-champion de France en titre, Saint-Quentin a mis les moyens pour gravir la dernière marche vers le sacre. Avec les arrivées de la Taïwanaise Cheng Hsien-Tzu et de la Hollandaise Britt Eerland, les Saint-Quentinoises sont armées pour défier Metz sur la durée. Un objectif également partagé par Grand-Quevilly qui, grâce aux signatures de la Coréenne Kim Haeyong et de la Slovaque Barbora Balazova, prend place à la table des favoris de la saison à venir. Légèrement en retrait sur le papier, Lys Lille Métropole compte néanmoins dans son effectif des joueuses à fort potentiel dont font partie Yang Xiao Xin, Bernadette Szocs ou encore Maria Xiao, recrue du club nordiste. Une formation qui pourrait jouer les trouble-fêtes au même titre que Poitiers ou Étival.

PRO B messieurs

Vice-champion de PRO B messieurs la saison dernière, Saint-Denis compte bien rejoindre l'élite dès la saison prochaine. Le recrutement du Dominicain Wu Jiaji et de Joé Seyfried, qui évolueront aux côtés de Mehdi Bouloussa et Sébastien Jover, en atteste. Relégué de PRO A, Caen aura également son mot à dire. Derrière Marcos Madrid et la recrue Polonaise Jakub Kosowski, les Caennais misent sur leur étoile montante, Dorian Zheng, pour atteindre les sommets. Miramas et Issy-les-Moulineaux peuvent également prétendre à jouer les premiers rôles.

PRO B dames

Largement dominée par Joué-lès-Tours la saison dernière, la PRO B dames s'annonce bien plus ouverte cette année. Si Quimper, Saint-Denis et Issy-les-Moulineaux semblent avoir l'avantage sur le papier grâce à leurs têtes d'affiche, Le Chesnay, Nîmes et Schiltigheim sont loin d'être battus d'avance. Une saison 2017/2018 qui promet de beaux duels entre des formations particulièrement homogènes.