Site officiel

actualité

Kofu, terre d'accueil pour les Bleus

Publié le : 13/11/2019
Modifié le : 13/11/2019

Deux ans après avoir visité le Japon dans le cadre d’un accord sur le camp de préparation de l’équipe de France de tennis de table aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, une délégation française issue de la Direction Technique Nationale a de nouveau pris la direction de Kofu début novembre pour finaliser les derniers détails du camp avec leurs homologues japonais. Des travaux qui permettront aux athlètes tricolores qualifiés pour Tokyo 2020 de bénéficier de conditions optimales dans la dernière ligne droite de leur préparation olympique.

Pour la troisième fois depuis le mois d’octobre 2017, une délégation française composée de Bernard Bousigue, Vincent Moracchini et Jean-Claude Decret était à Kofu début novembre dans l’optique de peaufiner le camp de préparation olympique de l’équipe de France de tennis de table. Au programme du séjour, une visite des infrastructures qui seront utilisées par l’équipe de France au cours de son camp de préparation pour les Jeux olympiques de 2020 : salle d’entraînement, hôtel, restauration, transports, tous les aspects logistiques ont été évoqués pour que l’acclimatation des joueurs et joueuses se passe au mieux une fois la préparation officiellement lancée. Une fois cette visite terminée, les membres de la délégation française ont pris la direction de Tokyo pour assister à la Coupe du Monde par équipes et effectuer une visite plus approfondie du site qui accueillera l’épreuve de tennis de table, le but étant d’appréhender toutes les difficultés organisationnelles qui pourraient être rencontrées au moment des Jeux olympiques.

Bernard Bousigue, directeur technique national : « C’est la troisième visite que nous effectuons à Kofu. Après avoir posé le cadre de cet accord au cours des premiers échanges, nous sommes passés à une phase réellement opérationnelle. Les échanges avec nos partenaires japonais sont excellents, tout sera fait pour que nos athlètes soient placés dans les meilleures conditions de préparation possible. La balle est désormais dans notre camp avec les tournois de qualification olympique qui pointent à l’horizon. »