Site officiel

actualité

90 ans de Ping avec Jean Devys

Publié le : 17/06/2020
Modifié le : 19/06/2020

Pour son 90ème anniversaire, la FFTT rend hommage à un des noms les plus importants du tennis de table français. Il a été joueur et surtout dirigeant. Il a œuvré dans sa ville de Roubaix, puis au niveau régional, avant de rejoindre la FFTT, pour finalement intégrer l’ITTF. Il a marqué de son empreinte pendant plusieurs décennies les pages de France Tennis de Table. Retour sur la vie de Jean Devys et sa passion pour le Ping.

Découvrant le tennis de table chez lui grâce à son père, la venue des championnats de France dans sa région natale, à Lille, en 1949 aura créé chez le jeune adolescent un véritable coup de foudre pour la discipline. Débutant sa longue carrière pongiste en tant que joueur, c’est bel et bien comme dirigeant qu’il marquera de son empreinte l’institution fédérale.

Succédant à un certain Bernard Jeu comme délégué du sous-district roubaisien puis élu au Comité directeur de la Ligue des Flandres en 1957, Jean Devys intégrera par intérim le comité directeur de la FFTT en 1964, prémices d’une longue épopée fédérale à venir.  En 1967, il deviendra Président de Ligue et se verra confier par la suite les rênes de la commission fédérale des jeunes. Cette nouvelle responsabilité, fruit de son travail passé, lui permettra notamment d’officialiser le « Premier Pas Pongiste » en 1969 et de prendre en charge l’ensemble des compétitions jeunes.

Grimpant un à un les échelons fédéraux au fil des années, il terminera son ascension en apothéose en intégrant les plus grandes instances internationales du tennis de table, dans un premier temps en tant que membre du « Ranking Committee » pour l’ITTF, une commission chargée d’établir le classement mondial des joueurs, avant d’officier en parallèle pour l’ETTU au « Youth Committee » en 1982 et d’être élu au « Management Committee » en 1984. Cette même année, ses services au sein de la revue fédérale « France Tennis de Table » lui auront permis de devenir rédacteur en chef, plus de 10 ans après ses grands débuts. Car oui, sa plume était aussi grande que sa carrière de dirigeant.

Finalement, c’est lors de l’AG de décembre 1996, après 33 ans de loyaux services, que Jean Devys rendra les armes. Aujourd’hui, son histoire reste gravée dans l’histoire de la FFTT : pour saluer son implication auprès des jeunes pongistes tout au long de sa carrière, un trophée à son nom est décerné chaque année au vainqueur en catégorie Minimes garçons et filles lors des championnats de France des régions.  

La fédération te remercie et te souhaite un joyeux anniversaire.

Une salle au nom de Jean Devys a été inaugurée à La Madeleine (Nord) le 27 janvier 2018