Site officiel

actualité

Canicule : recommandations

Publié le : 19/06/2020
Modifié le : 20/06/2020

Le plan national canicule 2020 à débuté le 1er juin et s'étendra jusqu’au 15 septembre prochain. En période d’épidémie de Covid-19, les recommandations vis-à-vis de la chaleur doivent continuer de s’appliquer de manière complémentaire et s’adapter aux règles d’hygiène et de prévention de la transmission du Covid-19, notamment la distanciation physique, l’hygiène des mains et le port d’un masque grand public. Il est également demandé aux clubs sportifs de limiter leurs activités pendant la période de canicule, si celles-ci ne se déroulent pas dans des lieux rafraîchis ou avec des conditions adaptées.

Canicule et activité physique

7 messages clés

1) Quand il fait chaud, tout exercice physique expose à un risque d’accident : le coup de chaleur d’exercice.

2) Ce risque concerne tous les sportifs quel que soit leur niveau.

  • Il est majoré pour les sujets en médiocre condition physique et a fortiori  pour les sujets atteints de maladie chronique.
  • Il concerne aussi les sportifs entraînés (même de haut niveau) susceptibles d’outrepasser leurs capacité

3) Ce risque est élevé, pour tous les sportifs :

  • surtout si l’humidité relative est élevée,
  • et s’il n’y a pas de vent  l’une et l’autre situation s’opposant à l’évaporation de la sueur 

4) Ne pas démarrer ni reprendre une activité physique ou sportive en cas de vague de chaleur : 

  • si vous n’êtes pas entraîné ;
  • si votre condition physique n’est pas bonne (notamment en cas d’épisode viral : rhume, bronchite) ;
  • si vous êtes atteint de maladies chroniques (en particulier dans le cas d’atteintes cardiaques qui ne procurent aucun symptôme habituellement).

5) Même si vous êtes entraîné et en bonne condition physique les mesures suivantes sont nécessaires :

  • Réduire les activités physiques et sportives et  éviter les compétitions
  • Se protéger contre la chaleur extérieure (lieu d'exercice à l'ombre et aéré, tenue adéquate)
  • S’asperger régulièrement le visage et la nuque avec de l’eau
  • S’hydrater très régulièrement, avant d’avoir soif,  avant, pendant et après l'exercice.

6) Rester vigilant vis-à-vis de soi et des autres

7) Agir rapidement en cas de signaux d’alerte (chez soi ou chez les autres)

Canicule et manifestation sportive

Les recommandations suivantes n’intègrent pas les restrictions d’activités liées aux mesures de protection contre la pandémie Covid-19 qui seraient maintenues durant tout ou partie de la période du 1erjuin au 15 septembre.

En cas de forte chaleur, la décision du maintien, de l’annulation ou du report d’une manifestation sportive n’est pas automatique et il n’existe pas de dispositions spécifiques dans ce domaine dans la réglementation actuelle. Cette décision repose uniquement sur l’analyse de différents facteurs et l’application des recommandations.

Si dans la plupart des cas c’est l’organisateur de la manifestation qui est responsable de cette décision, l’autorité administrative (le préfet) peut interdire une manifestation si elle juge que les conditions de déroulement de celle-ci présente un risque trop élevé pour la santé des participants (article L.331-2 du code du sport).

En période de canicule, la décision du maintien ou non d’une manifestation sportive doit, dans tous les cas, tenir compte des 3 critères suivants :

  • la nature de la discipline sportive : type et durée de l’effort et milieu d’évolution (ex : aquatique) ;
  • la qualité des participants : sportifs très entraînés (professionnels et SHN) ou sportifs occasionnels ;
  • les conditions de déroulement : compétition ou épreuve de découverte, milieu extérieur ou intérieur, ventilation des locaux, mise en place effective des mesures de prévention (rafraîchissement et mesures d’hydratation), présence (et nombre) de spectateurs, adéquation des équipes de secours.

Néanmoins, l’analyse de ces différents critères peut également conduire à envisager un aménagement de l’épreuve, tel que :

  • décalage de l’horaire dans une période moins chaude de la journée (début de matinée ou en soirée) ;
  • réduction du nombre d’épreuves ou du parcours,
  • adéquation ou renforcement des mesures de prévention.

Quels sont les risques liés aux fortes chaleurs ?

Selon l’âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs :

  • Lorsque l’on est âgé, le corps transpire peu et il a donc du mal à se maintenir à 37°C. C’est pourquoi la température du corps peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur (hyperthermie – température supérieure à 40° avec altération de la conscience).
  • En ce qui concerne l’enfant et l’adulte, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Mais, en conséquence, on perd de l’eau et on risque la déshydratation.

Quelles sont les personnes à risque ?

  • les personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les travailleurs manuels, travaillant notamment à l’extérieur et les personnes pratiquant une activité sportive en plein air.

Les signes de la canicule

La santé de chacun peut être en danger quand ces 3 conditions sont réunies :

  • il fait très chaud ;
  • la nuit, la température ne descend pas, ou très peu ;
  • cela dure plusieurs jours.

Plus d'informations :